SEUL.

Seul, tu traverse ton avenue, écouteurs aux oreilles, encore et toujours seul. Même en présence de monde dans le bus, tu ne parles pas. Tu t’enferme encore un peu plus dans une bulle où personne ne peut entrer. Malgré les apparences, tu as peur de la vie, de l’avenir, de ne jamais pouvoir t’en sortir… Quand tu arrives au lycée, les gens qui rient dans les couloirs t’écœurent. Seul, tu continue ton chemin vers ta salle, en évitant un maximum de regards.

Tu augmente le son de la musique, de façon à ne plus entendre autour de toi, les autres élèves, se moquant de toi mais tu les voies. Encore ces foutus rires, encore, on te montre du doigt. Une fois dans la salle ? Quand tu t’assois à une place, les personnes autour s’en vont. Tu as de plus en plus envie d’hurler à ces idiots que tu n’as pas la galle, que tu ne va pas les tuer. Mais non, encore une fois, tu te tais.  Et tu le sais. Demain et les jours suivants, rien ne va changer, ce sera bien pire au fil des jours. Tu sais que tu ne peux rien y faire, que plus personne ne t’aidera. Petit à petit tu abandonnes. Plus personne ne se préoccupe de ta présence. La bulle dans laquelle tu t’es enfermée se referme sur toi et t’étouffe. Tu souffres et te répète encore que tu veux mourir. Bientôt tu réussiras.. Le harcèlement scolaire tue.

Publié dans : Mes textes ♥ |le 14 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Nos lectures, nos passions |
Les Poésies De Manuelle Ave... |
Espriterrant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MelonMan
| Lectureaventure
| Amaya & Les Livres